MAIRIE
19, avenue de l'Union
16710 SAINT-YRIEIX
Tél. : 05 45 38 69 50
Fax : 05 45 38 13 15
Contactez-nous

Carte Nationale d'Identité

756a_cni.jpg
Depuis le 15 mars 2017, les demandes de carte nationales d'identité sont effectuées selon les mêmes modalités que les demandes de passeports biométriques, pour une instruction totalement sécurisée, dématérialisée et avec des délais réduits. Ces nouvelles modalités permettent de sécuriser la carte nationale d'identité, un titre valable 15 ans et qui reste gratuit, sauf en cas de perte ou de vol.

Vous pouvez effectuer vos démarches pour la carte nationale d'identité (CNI) dans l'une des 19 communes de Charente équipées d'un dispositif de recueil (DR) d'empreintes digitales.

Vous pouvez également effectuer une pré-demande de carte nationale d'identité en ligne sur le site de l'agence nationale des titres sécurisés (ANTS).

Dans ce cas, vous n'aurez pas à renseigner de formulaire papier au guichet de votre mairie. Ce dispositif concerne aussi bien les premières demandes de cartes d'identité que les renouvellements, même dans les cas de perte ou de vol du titre.

Cette pré-demande en ligne est facultative : il vous est possible de réaliser l'intégralité de votre demande de carte d'identité en vous rendant dans une mairie équipée de dispositif de recueil qui vous accompagnera dans votre démarche. Vous devrez alors compléter le formulaire papier.

Attention : la pré-demande de carte d'identité ne vous dispense pas de vous rendre en personne au guichet de la mairie pour la prise d'empreintes et le dépôt de votre dossier.


Liste des pièces à fournir : cliquez ici

Historique de la Carte Nationale d'Identité

La première carte d'identité a été créée en 1921 par le Préfet du département de la Seine, qui institue une "carte d'identité de français" pour remplacer l'ancienne pratique qui exigeait la présence de 2 témoins pour de nombreuses démarches, ceci afin de limiter les fraudes. Son but est de faciliter les contrôles de police et administratifs. En 1941, le gouvernement de Vichy, à la suite des mesures anti-juives, reprend l'idée, il la généralise à partir de 1943.

Elle disparait après la guerre et ne revient qu'en 1955, on la considère alors notamment comme un moyen de contrôle des français musulmans d'Algérie.

Elle ne changera pas jusqu'en 1995, année de l'apparition de la carte d'identité dite infalsifiable.